De Santa Cruz à Samaipata

Classé dans : Bolivie | 4

En arrivant près de Santa Cruz, nous décidons de prévenir le couple de boliviens rencontré deux jours avant. Ils nous indiquent un point GPS pour stationner le camion. Nous nous arrêtons faire des courses au dernier supermarché qui devrait croiser notre route avant de nombreuses semaines. En Bolivie, les courses se partagent entre les marchés et de minuscules épiceries « les tiendas » que l’on trouve à tous les coins de rue et dans tous les villages.

Deux heures après, nous voyons arriver Ivar et Genesis en « grosse cylindrée » (pour les connaisseurs en BMW X6). Rappelons ici que la Bolivie est un des pays le plus pauvre d’Amérique du Sud. Nous comprenons donc que nous ne sommes pas tombés sur n’importe qui. Ivar est un ancien champion de rallye, plusieurs fois champion de Bolivie. Il investit maintenant dans l’immobilier et ça a l’air de bien lui réussir. Nous voilà donc partis pour ce que l’on croit être un petit tour de la ville. En fait, nous passerons la soirée ensemble. Ils nous amènent déguster tout un tas de spécialités achetées (en drive) au bord des routes (glaces, boissons locales, cervezas, riz au lait à la cannelle). Genesis nous demande alors ce que nous voulons manger. Nina répond « pizza ». Nous voilà parti à fond la caisse vers la meilleure pizzeria de Santa Cruz !  Ils veulent nous montrer que la Bolivie n’est pas uniquement ce que nous montrent les médias, mais qu’il y a une partie de la population qui a les deux pieds dans la mondialisation. Vous comprendrez donc qu’ils ne portent vraiment pas dans leurs cœurs leur président Evo Morales, ce président de gauche corrompu, selon eux. Santa Cruz est la ville la plus moderne du pays (grands immeubles, routes goudronnées, bordures, assainissement…). Des lotissements fleurissent de tous les côtés, chacun plus démesuré que le précédent, des lotissements fermés à l’américaine, rien à voir avec ce qui s’aménage en France. Ici, Francelot pourrait passer pour un ardant défenseur de l’urbanisme durable !!

Pour la petite histoire, selon la constitution bolivienne, un président ne peut  être élu que deux fois. Evo Morales termine son deuxième mandat…. Et, vous l’aurez compris, à certainement trouvé la place bonne, car il a soumis à référendum une réforme constitutionnelle lui permettant de se faire élire une 3ème fois. Les boliviens ont voté NON. Il reste des traces de ce référendum sur les murs de nombreuses villes. Il est ainsi facile de distinguer les territoires pro-Morales (le sud de l’Alti Plano par exemple, où nous sommes actuellement et la très riche Santra Cruz à l’Est que nous avons quitté). Pour terminer cette minute « Actualité politique bolivienne », les boliviens pensent qu’Evo Morales va passer sa réforme en forme malgré le NON au référendum et se représenter en 2020.

 

 

 

 

 

 

 

Nous quittons Santa Cruz pour Samaïpata (« repos d’altitude » en quechua). Cette commune est située près du site archéologique d’« El Fuerte ». Ces ruines furent occupées par les Incas qui l’utilisaient comme le poste le plus avancé de l’empire, dont il marqua la frontière jusqu’à sa chute. Mais personne ne connait réellement l’origine de ce site. Ce n’est pas le Machu Pichu mais une énergie particulière se dégage du site, de par son calme certainement … mais un autre sentiment nous envahit, plus inexplicable, moins terre à terre. Cette halte dans la vallée de Samaipata sera aussi l’occasion d’une longue après-midi dans un rio, seuls au monde, à quelques mètres d’une cascade et d’une balade que nous nommerons « Los condores » du nom de nos hôtes. Les condors sont les rois du ciel dans cette vallée, ardemment gagnée, après 2h30 de piste (40 km).

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

4 Responses

  1. Sonia

    Merci Hélène pour toutes ces anecdotes qui nous permettent de mieux comprendre le contexte et avoir un regard « de l’intérieur », pas seulement celui que les médias veulent nous montrer. C’est toujours aussi passionnant de te lire ! Bonne continuation.

  2. Manu

    Ola ! Content de voir que tout semble se passer à merveille ! Déroutante et fascinante cette Bolivie ! Disfrute !!!

  3. sztulcman sandra

    Un grand merci pour toutes les explications et les photos reportages.
    Quel plaisir de vous lire. La crèche a ré ouvert ses portes , l ‘été se prolonge encore dans notre région.
    Nous pensons bien à vous.

Laisser un commentaire