La capitale de l’empire et sa région

Classé dans : Pérou | 7

Il est biensûr ici question de l’empire inca et de sa capitale CUZCO. Cet empire a régné sur une bonne partie du continent sudaméricain avant l’arrivée des espagnols. Nous voilà donc à Cuzco pour attendre paisiblement l’arrivée des parents (les 4 !). Nous faisons quelques repérages dans la ville et aux alentours.
Nous partons visiter la montagne aux 7 couleurs. La route pour y accéder est périlleuse. Nous bivouaquons à 4300 mètres d’altitude. Les enfants atteignent leur premier sommet à 5000 après 8 km de marche ! Nous louons les services d’une mule, sur les deux derniers kilomètres, pour porter les enfants à tour de rôle dans cette ascension. Quelle vue à ce col! que du monde aussi! Les autres touristes disparaissent assez vite, amenés par des tours opérateurs, ils ne passent pas longtemps au sommet. A notre arrivée, le brouillard et même la grêle sont là pour nous accueillir. Les gens des communautés voisines y vendent du café bien chaud, des sucreries ou un bon chicharron d’alpaca. Malgré toutes les photos « photoshopées » que nous avons pu voir en préparant ce voyage, ce massif montagneux est absolument grandiose, sans besoin d’en modifier les couleurs naturelles.
Les enfants trépignent d’impatience. Voilà le moment tant attendu de l’arrivée des grands-parents à l’aéroport de Cuzco. Ils ont été séparés à Lima et arrivent finalement, avec 6h de retard, dans deux vols différents avec 1h30 de décalage. Cela nous permettra de vivre deux fois ce moment riche en émotions. Nous les installons à leur hôtel. Ils ouvrent leurs valises remplies de cadeaux mais aussi de gourmandises: saucisson, foie gras, nutella, cassoulet… Nous pouvons sortir manger et leur faire gouter leur premier “ceviche” sur le sol péruvien (poisson cru cuit dans le citron vert accompagné di riz, de maïs et de patates douces). Ce soir là, nous avons mis les petits plats dans les grands, la veille c’était l’anniversaire de Marie. Gâteau aux fruits de la passion, bougies et chants en Espagnol des serveuses pour clôturer le repas !
Le lendemain, nous passons la journée à flâner dans Cuzco, très belle ville coloniale, bâtie sur des fondations incas, à travers de petites rues pavées, de places en places, nous atteignons le marché San Pedro. Tout est prétexte à s’arrêter, les petits vendeurs de rues, les boutiques de souvenirs, la petite fille qui vous permet de connaître votre poids et qui passe la journée devant sa balance en espérant récolter quelques « soles » (la monnaie péruvienne). Les parents apprendront très vite à convertir en euro si l’on en juge à la montagne de souvenirs qui rempliront leurs valises très bientôt.
Nous mangerons régulièrement le midi au marché, un completo por favor ! C’est un sandwich composé d’avocats, tomates, fromages, œufs fris. Au marché, on mange aussi des ceviches. Nous mangerons aussi dans une “picanteria”, ces restaurants avec un menu du jour à moins de 2 euros. Nous gouterons le cuy (cochon d’inde) et autres spécialités péruviennes. Nous prenons un moment pour faire quelques courses au marché (avocats, mangues, tomates, pain…) avant de monter manger au camion pour leur faire visiter le camping où nous logeons depuis plus d’une semaine mais surtout pour partager un moment ensemble dans notre « casa rodante ». Les enfants en profitent pour organiser un marché aux cailloux « rares ».
Nous cherchons un guide fracophone. Le directeur de l’Alliance Française de Cuzco nous propose d’intervenir pendant sa classe du soir, destinée aux adultes qui cherchent à acquérir la langue de Molière pour leurs diverses activités professionnelles. La majorité des élèves sont guides dans les agences de tourisme de la région. Nous passons 1h30 dans la classe à discuter de nos attentes. Nous sommes assaillis de questions et de conseils. A la fin de la séance, tous nous proposent de nous accompagner dans une visite de la ville. 3 jours plus tard, nous visitons le centre de Cuzco accompagné de Freddy, Willy, Edith. C’est la première visite qu’ils font avec un groupe francophone. Nous passons 2h ensemble, un bel échange !
Après ces quelques jours d’acclimatation à Cuzco, nous partons tous ensemble dans le camping-car vers le Machu Picchu à travers la vallée sacrée. Nous nous arrêtons à Pisac, site inca, rénové récemment. Nous en profitons pour compléter nos souvenirs au marché du village. Le soir, nous dormons à Ollantaytambo. Nous mangeons un « bout » en vitesse près de l’hôtel. Le lendemain, le train part à 6h10.
Nous arrivons vers 8h à Aguas Calientes, dernier village avant le Machu Picchu. Joel nous y attend, un autre étudiant rencontré à l’Alliance Française qui tenait à nous accompagner dans notre visite du Machu PIcchu. Nous achetons nos billets d’entrée au site puis les billets pour le bus. Nous mettons toutes les chances de notre côté pour que le soleil soit encore là quand nous arriverons en haut. On dit bien que la montagne appartient à ce qui se lève tout. Ce proverbe est aussi valable au Machu Picchu. Et quelle récompense ! Nous arrivons au dessus du site avec le ciel bleu et le soleil. Une émotion étrange nous envahit. La 4ème nouvelle merveille du monde est devant nous. Les grands et les petits sont scotchés, impossible de déplacer son regard, le sourire aux lèvres. Les grands-parents n’auraient jamais cru se retrouver là, avec nous ! Une journée toute particulière dans notre voyage au long court.
Nous rentrons sur Cuzco pour quelques jours. Nous allons chez Bruno, un tarnais, manger une raclette andine. Un plaisir pour les papilles, un petit gout de France pour nous qui l’avons quitté depuis 7 mois maintenant. Il a repris il y a quelques temps, le « buffet français » au cœur du quartier San Blas, un quartier historique aux petites portes bleues et aux ruelles pavées. Nous visitons d’autres sites inca, Moray, Tipon mais aussi les salines de Maras.
Le carnaval se prépare, les pétards claquent dans tous les quartiers. Dimanche, c’est l’ «ouverture », comme diraient les landais, les cusquenos se retrouvent place de Armas, pour s’asperger d’eau et de mousse !
Les grands-parents préparent leurs valises, le départ approche. On les remercie encore affectueusement d’être venus jusqu’à nous.
Question : « Les enfants, qu’est ce que vous avez préféré dans le séjour des papis et mamies ».
Réponse : « l’arrivée à l’aéroport et les câlins !! ». Tout est dit.

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

7 Responses

  1. villenave

    TOUJOURS TELLEMENT CONTENTS DE VOUS LIRE DE VOUS VOIR ET DE CONTEMPLER VOS MAGNIFIQUES PHOTOS ; dites donc , vous allez vous ennuyer en rentrant à tyrosse ville !
    nous avec l’asso upei, on organise le carnaval de tyrosse samedi prochain, ça y est et + de 500 participants ! à croire que ce qui nous tenait à coeur depuis un moment manquait à d’autres !
    on vous enverra des photos- des biz à vous 4

  2. Caroline Asseeff Crouzet

    Que d’émotions en lisant cet article…L’arrivée des grands parents m’a touché… Et ce site merveilleux, les photos parlent d’elles même! Je vais me tenter ce sandwich à l’avocat, vous m’avez donné l’eau à la bouche! pleins de bisous

  3. sztulcman sandra

    Toujours un vrai plaisir de vous lire et de partager votre aventure …
    Quelle beauté des paysages et que d’émotions transmises.
    Un grand merci !!
    Plains de bises à vous 4.

  4. Sonia

    L’émotion est partagée… et quel site magnifique. Vous n’avez rien à envier aux reporters photo ! Merci de partager tout ça avec nous. Ca fait du bien ! Je voyage pas cher en ce moment : mon oncle est parti en Italie en camping-car pour 6 mois et partage aussi son périple… Bonne continuation et au plaisir de suivre encore votre aventure.

  5. les Brestois

    Un article fort en émotions! Et puis vous nous mettez toujours l’eau à la bouche en lisant vos commentaires culinaires… d’ailleurs on se demande bien ce que l’on va manger ce soir! 🙂

Laisser un commentaire