La route des thermes

Classé dans : Argentine, Chili | 5

Nous quittons Valparaiso le lendemain de Noël pour retrouver notre chère Argentine. Nous prenons la direction de Mendoza, capitale argentine du vin. Nous passons par le Paso Los Libertadores.

L’Aconcagua le plus haut sommet du continent n’est pas loin. Nous pensions marcher jusqu’au camp de base avec les enfants pour leur faire découvrir le monde de l’ascension, de l’alpinisme. Malheureusement, les gardes du parc nous informent que les enfants de moins de 14 ans ne sont pas autorisés à dépasser les 3000mètres d’altitude. Nous devrons nous contenter d’une balade de quelques heures. La vue est belle !

Nous descendons encore un peu et nous arrivons dans un lieu que Loïs affectionne particulièrement : les sources d’eau chaude ! Nous en trouvons régulièrement sur notre route et c’est à chaque fois, un plaisir ! Sauf au Chili (environ 80 euros pour mettre nos fesses dans de l’eau chaude, il ne faut pas exagérer). Les argentins sont beaucoup plus raisonnables (6euros/pers) et ont des infrastructures bien mieux équipés que leurs voisins chiliens. Mais au Chili, tout est business ! En Argentine, la plupart des thermes sont restées publiques. Mais bon, nous ne ferons pas de politique aujourd’hui !

Le site est magnifique, il comprend une 30 aine de bassins avec des températures qui vont de 30 à 45 degrés. Nous entrons dans des bassins à 40 puis à 45 degrés pour ensuite nous glisser dans l’eau fraîche.

En cherchant un endroit pour stationner, Seb entame une discussion avec un argentin qui lui propose de stationner chez lui. Jose-Luis et sa femme Silvia nous accueillent, en fait, gratuitement, dans leur village vacances avec piscine pendant deux jours. Nous leur faisons un bon pain français pour les remercier. Nous échangeons recette contre musique argentine. Ils sont adorables, sont admiratifs de notre périple. Nous passons grâce à eux deux soirées réparatrices avant d’attaquer la chaleur de la plaine de Mendoza.

A Mendoza, il fait 40 degrés à l’ombre, nous atteignons même 44 degrés. Les habitants du coin nous disent que les températures ont atteint 50 degrés il y a quelques jours. Nous mettons en quête d’un camping avec piscine pour passer le dernier jour de l’année. Grand mal nous a pris. Nous atterrissons dans un camping mal fréquenté, mal entretenue. Nous nous faisons quand même un bon apéro, un petit repas et  nous attendons minuit avec les enfants devant un film en plein air.

Nous allons nous coucher. Nos voisins ont la musique à fond jusqu’à 3h du mat et quand ils décident d’aller se coucher, une famille débarquent avec enfants et bébé à 3h du mat’ (oui, oui, 3h du mat’), se collent à nous, alors que le camping est presque vide et font nuit blanche !!! Bonne année !

Un autre site de thermes un peu plus au Nord nous attend pour le premier jour de l’année. A Fiambala, la municipalité a aménagé une rivière d’eau chaude. Nous discutons avec Xavier, un des gardiens des thermes. Il est agent municipal et gagne 130€ par mois, il n’a pas 30 ans, un sourire magnifique mais peu de perspective d’avenir dans cette région aride. Il vient d’avoir ce poste de gardien des thermes et c’est bien mieux qu’entretenir les bâtiments, les routes et les espaces verts sous 50 degrés dans la vallée ! Nous rencontrons également une famille de Buenos Aires qui passent des vacances avec leur caravane. Ils sont stationnés sur le parking des thermes. Christian est électricien et elle s’occupe des enfants. Ils veulent en savoir plus sur notre voyage, alors nous partageons un maté devant la carte d’Amérique du Sud. Le maté est à l’Argentine, ce qu’est le vin à la France (les rayons de maté dans les supermarchés sont impressionnants). Cette journée est une pause idéale avant d’attaquer le Paso San Francisco, un col mythique à plus de 4700 mètres d’altitude. De nombreux motards l’empruntent. Les paysages sont extraordinaires, lunaires, volcaniques. Ce sera notre au revoir à l’Argentine, ce pays nous aura ébloui jusqu’au bout!

L’horreur de la côte chilienne nous attend… mais ça, nous ne le savons pas encore.

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

5 Responses

  1. 47 Vincent 41

    Trés belle année à toute la petite famille remplie pour vous de découverte en découverte, de magie pour les yeux et d’un retour mais auquel il ne faut pas penser encore…
    Ici il fait moins trois degrés ce matin mais les paysages ensoleillés et givrés sont magnifiques, la vie a repris en ce début d’année à la crèche par un contrôle CAF … Et un beau projet éveil musical qui se prépare…
    Pleins de bisous à tous les quatre
    .

  2. Delord eliane

    Très belles photos et très bonne narration de ce périple en Amérique du Sud que vous nous faites partager. J’adorerai être à votre place. Profitez bien. Quelle belle aventure !! J’attends la suite avec impatience.

  3. Caroline Asseeff Crouzet

    quel enrichissement toutes ces rencontres!! et quels paysages!! votre dernière phrase suscite ma curiosité…. hâte de lire la suite de vos aventures! bises

  4. AUREL, TESS , FLO

    bon on veut la suite …trop de suspens , on vous embrasse fort pour cette nouvelle année et bravo pour les articles , continuez à nous faire vibrer

Laisser un commentaire